Proposer un nouveau modèle d’emploi

L’ambition est grande mais absolument nécessaire.

Le monde des ressources humaines connaît depuis quelques années déjà de nombreuses innovations. La formation, le recrutement, l’engagement des collaborateurs, le bien-être au travail, sont autant de sujets sur lesquels de nouvelles solutions sont proposées.

Mais le modèle de l’emploi, lui, n’a pas évolué depuis des décennies !

Le salariat est toujours vécu comme une relation de subordination entre un employeur et une personne dont le périmètre d’évolution est strictement limité à celui de l’entreprise qui l’emploie. Cette approche archaïque du salariat favorise l’immobilisme et n’est plus adaptée à ce monde en mouvement.

Le salariat est un des piliers de notre modèle social et il va le rester. Mais il est urgent et indispensable de le moderniser pour l’adapter aux attentes des salariés et aux besoins des entreprises.
En signant un CDI…

… les salariés s’enferment dans une « boite » dont ils ne pourront sortir qu’en démissionnant.
Ils doivent pouvoir dynamiser leur parcours professionnel et enrichir leur CV sans avoir à rompre leur contrat de travail avec leur employeur et se mettre en risque.
C’est ce que permet la mobilité temporaire entre entreprises !

… les entreprises « s’engagent » à fournir du travail sans limite de temps. Si elles ne sont plus en mesure de respecter cet engagement, elles n’ont d’autres choix que de suspendre ou rompre le contrat de travail (moyennant un coût financier important), et perdre ainsi leurs compétences.
Elles doivent pouvoir ajuster facilement leurs charges de personnel aux variations d’activité, sans coût et en préservant les emplois.
C’est ce que permet aussi la mobilité temporaire entre entreprises !

La relation d’exclusivité dans laquelle se trouve le salarié vis à vis de son employeur est très limitante pour le salarié lui-même qui, enfermé, ne peut pas diversifier et enrichir son parcours professionnel. Elle pénalise tout autant l’entreprise qui ne bénéficie d’aucune flexibilité, avec des frais fixes à assumer même lorsque le salarié est sous-occupé.

Mobiliwork rompt cette exclusivité contraignante et ouvre les frontières de l’entreprise pour apporter un nouveau modèle d’emploi.

Proposer une nouvelle vision élargie et dynamique du salariat, qui offre tout à la fois plus de liberté et de sécurité aux salariés et plus de flexibilité aux entreprises, voilà la mission que s’est donnée Mobiliwork grâce à la mobilité entre entreprises !


En parallèle de cette ambition, Mobiliwork a des impacts sociétaux très concrets.

Une nouvelle vision du salariat, gagnante pour les entreprises et pour les salariés

Dans ce monde qui accélère et qui valorise toujours plus les innovations technologiques, nous sommes convaincus que l’humain reste la principale richesse des entreprises et que le futur du travail réside dans la coopération et la mobilité professionnelle.